Face nord

Quelques petits rangements dans le jardin histoire de ne pas faire bazar et un petit massif qui, nous l’espérons, dans 1 an ou 2, cachera un peu la fosse.

Et, ici, on a allumé la cuisinière à bois, ça commence à faire frisquet le soir même si les journées sont encore super belles!

Quelques petites news

N’allez pas croire que je n’avais plus rien à raconter mais comme tout s’est échelonné sur plusieurs jours, j’attendais de vous montrer des « produits finis ».

Tout d’ abord, vous souvenez-vous de ça? En sachant que le tas de bois sur la photo n’est pas complet et qu’un mètre pour entrer dans le poêle et/ou la cuisinière, c’est beaucoup trop long. Et bien maintenant, c’est devenu ça.

La photo n’est pas terrible, je sais, mais voyez ce mur de rondins! Et bien, il y en a 3 hauteurs comme ça,  les unes devant les autres.On en avait donc plein les bras, et bien trop courbatue pour pouvoir taper quoi que ce soit sur mon clavier !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Mais on n’a pas fait que ça : ces quelques jours furent aussi consacrés aux récoltes.

avant que lui ne s’en charge !

(Désolée, je n’ai pas pu prendre le vrai, il est bien trop méfiant)

Et puis, on s’équipe « loisirs » aussi et Monsieur triche, il s’est déjà entraîné :

Y’a plus qu’à regonfler le ballon et ça peut devenir le nouveau « Clairfontaine ».

A part ça, quelques photos pour vous montrer pourquoi j’adore la campagne

Toit+Moi

Le travail d’aujourd’hui. Il s’agissait tout simplement de descendre ces tuiles entassées dans les combles pour préparer le terrain de jeu du plaquiste. Pas dur, dîtes-vous. Oui, sauf qu’il n’y a pas encore d’escalier et tout s’est fait à force de bras dans un seau.

Voilà une photo qui devrait plaire à Stef, lui adepte du graphisme en photo.

Une petite partie sera utilisée pour couvrir le petit auvent que nous attendons.et que l’on a hâte de placer à la sortie de la cuisine. Eh oui, toujours notre coin fumeur à améliorer.

J’en profite pour vous montrer ma superbe tenue de combattante, qui prend l’air ; vous devinez pourquoi en voyant la couleur des tuiles et le beau vert armée défraichi (le vert pas l’armée) de ma salopette !

Gros bisous à toutes et à tous

 

On sort les grands moyens.

Hou la la, les grosses bêtes ! Mais elles ne sont pas méchantes si on sait les domestiquer.

Le broyeur tout d’abord  pour pailler le petit

parterre sous le tilleul

 

 

 

 

 

 

Puis la tronçonneuse,

tout simplement

pour débiter le bois

remonté du champ hier.

 

 

Bien sûr, Éric, qui nous a prêté sa tronço en attendant que l’on en ait une digne de ce nom et Jean-Paul sont venus voir comment « les gens d’la ville » (oui, ils nous considèrent comme des gens d’la ville) travaillaient.

Et qui dit travaux de force, dit repas adapté. Nouvelle petite recette bien sympa.

Hugh ! Hiver sera très rigoureux.

Dès l’aube, ce matin, Éric a débarqué avec son beau tracteur pour nous aider à remonter le bois gentiment rangé, mais tout en bas du champ.

Y’a plus qu’à  tronçonner pour que le poêle les accepte et ranger. Nos « biscoteaux » se motivent déjà pour une nouvelle journée de travail.

Il n’y a que Liloune qui n’avait pas tout compris !