Billy les bons tuyaux.

Ne cherchez pas vos tuyaux ce matin, ils sont tous chez nous ; des espèces de grosses pieuvres qui serpentent dans le salon et dans le jardin, puis qui prennent petit à petit leur place.

Malgré le ramonage du conduit, imaginez

la suie qui va avec  !

Mais il est là et bien là !

Il nous revient dans quelques jours, de poser derrière le poêle, le placo ROSE ignifuge, (il faut attendre que le plâtre sèche autour du conduit), puis plus tard de l’habiller à notre goût (certainement pierres de parement).

Vous remarquerez que nous avions encore une fois anticipé et prévu le petit socle protecteur réalisé hier en…………………………………………tomettes.

Quant au carrelage,(qui me fait toujours penser à la petite jupe vichy de mes 15 ans!),  il sera recouvert d’un parquet flottant sans doute, mais ça,

ce sera dans une autre vie !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Et ce soir, on a pu débâcher les meubles, pour avoir comme de coutume, un week-end dans le « à peu près propre ».

 

Des hommes aux poils !

Vous allez vite comprendre pourquoi nous avons déserté la maison hier. Monsieur « poêle à bois » avait signalé sa venue pour prendre les mesures définitives : « bon d’accord, on est là, on ne bouge pas !!!!!!!!!!! » Mais, pour prendre des mesures, il fallait…..

Faire des trous pour situer précisément le conduit !

Un trou en haut,                                                        Un trou en bas,

En fait, on troue sur toute la hauteur !

Et je vous présente donc l’état du salon pour que le maximum soit protégé.

Mais on n’est pas déçus du poêle. Il n’est pas en service ; encore quelques jours pour mettre en place le placo ignifuge, le tubage dans le conduit et un socle, car il faut un revêtement particulier autour d’un poêle : ce sera…. des tomettes.

Et bien sûr, pendant ce temps, les maçons continuent à œuvrer !

  Percer la porte du salon à notre chambre,              ferrailler le linteau de la fenêtre nord !

Tout ça faisait beaucoup trop d’animations et de bruit à notre goût dans la mesure où nous ne pouvions rien faire, si ce n’est jouer les infirmiers auprès de Mickaël avant de prendre la poudre d’escampette . Voilà ce qui arrive quand on travaille sans gants et que l’on rencontre un beau silex parmi le tuffeau!

Voilà, vous savez tout.

Courage, fuyons !

Aujourd’hui, on déserte. Vous comprendrez pourquoi dans quelques jours avec de belles surprises. Donc, ce matin ballade dans la campagne,

Non, ce n’est pas pris de la voiture,

c’est sans doute l’obturateur de l’appareil

qui faiblit sérieusement !

Et cet après-midi, nous sommes allés à la Ville !

Mickaël est de retour !

Mickaël, c’est le grand costaud qui est venu en renfort aujourd’hui. Et vous devinez ce qu’il attaque:

(Oui, oui, on les a vues également, les belles pierres sous le crépi, mais on verra ça plus tard…)

Il commence par des petits trous, mais on ne l’arrête plus,

 

 

 

 

 

 

et en fin de journée, c’est emballé, pesé,  balayé, coffré !

      Pendant ce temps, entre 2 allées et retours pour évacuer les gravats sur le tas de gravats et les pierres sur le tas de pierres (ça s’appelle du tri sélectif !), on a réussi à trouver une solution pour mettre la dernière marche de l’escalier au niveau du plancher du dortoir : un socle de tomettes :

       Demain, tout sera sec, on pourra recaler l’escalier, et les tomettes subiront leur nettoyage et entretien sur place ; un parquet viendra s’aligner avec des seuils de rattrapage de niveau si besoin ou autres baguettes.

Tu vois, Stef, on avance toujours à vitesse grand V.

 

Dimanche, on fait salon.

Mais pas celui que vous croyez, il est trop minimaliste pour que je le prenne en photo. Non, ce matin ce fut celui-là :

Entrée gratuite,

c’est vrai,

aucun problème pour se garer,

c’est vrai, (rappelez-vous, on est dans l’Indre,)

mais là aussi c’était vraiment minimaliste et je suis restée sur ma faim !

 

 

 

Par contre en sortant, je suis tombée sur ça :

       Et là, j’en ai pris plein les yeux, moi qui ai les aiguilles qui me démangent un peu.Donc je me suis gavée du travail des autres avant de pouvoir retrouver mon matériel!

Bisous à tous.