Le mois du blanc !

  • Comme beaucoup dans l’hexagone, en ce mois de Janvier, nous avons connu la neige !
  • Peut-être en avez-vous profité  pour changer votre housse de couette ?
  • A moins que ce ne soit votre linge de toilette.

C’est tout ça, le mois du blanc.

Et bien ici, pour rester dans la couleur tendance, à défaut de nouvelle couette ou serviette, nous avons sorti le pot de sous-couche pour placo.

Moralité : pour les plafonds, une seule couche de primaire + un bon blanc à plafond a suffi à les rendre nickel !

Quant aux murs, il faudra malheureusement une 2ème couche avant la peinture définitive. Et tout ça, avant Samedi sinon le coiffeur va râler !

 

 

 

 

 

 

 

La fête au village.

Ce dimanche, à Géhée, c’était choucroute, préparée par le charcutier (seul et unique commerçant du village) ! Nous nous sommes faits embauchés dès 9 h ce matin, pour mettre les tables, préparer l’apéro, éplucher les pommes de terre…

Nous y avons retrouvé les copains et copines.

 

Je vous tourne le dos, mais vous pouvez reconnaître mes p’tites bottes.

 

 

 

Après avoir bien mangé, il a fallu digérer,

et je me suis essayée à la bourrée.

Ce soir, ce sera bouillon !

Tréminée !

Non, non, ce n’est pas une faute de frappe ; c’est un jeu de mot pour vous annoncer que la trémie est terminée. J’entends d’ici vos commentaires ! Comment ça, c’était facile.

Oui, c’est vrai le calembour fut plus simple à cogiter que l’aménagement de la fameuse trémie. En effet, quand on ouvre un escalier dans une maison qui n’en n’a pas, ça fait un GROS trou. Et avec du torchis et des lattes de bois au milieu, pas simple de fignoler les abords. Je vous fais un petit « pas à pas » du système que nous avons mis quelques jours à élaborer :

Je n’ai pas pris de photo du trou à l’arrivée de l’escalier mais ceux qui ont visité s’en souviennent sans doute. Le premier travail a été d’agrandir le trou pour retrouver les poutres, donc quelque chose de stable.

Puis,  par un système de cales, fixer ce mini plancher en OSB au même niveau que la dernière marche moins l’épaisseur d’une tomette : vous suivez ? Nous avons suivi le même principe à droite, le long de la montée. Je précise, qu’en plus, il a fallu respecter la pente et la faire en douceur,  pour ne pas descendre l’escalier plus vite que prévu !

 

Ensuite, ce fut l’opération calepinage, c’est à dire recherche de la tomette qui va bien, et découpes +++ pour un bon alignement ; c’est là que nous avons connu la poussière rouge ! (je vous précise que tout ça, c’était avant l’opération grand ménage de l’article précédent).

 

 

Ensuite, une petite opération facile mais obligatoire :

 

Voici le résultat. Les planches de bois seront poncées, teintées, et vitrifiées ou vernies ou cirées, de la même couleur que l’escalier :

 

Parallèlement, nous avons scellés d’autres tomettes qui ne l’étaient plus et/ou refait quelques joints.

         Là aussi, il a fallu décaisser un peu à chaque fois. Après la ou les couches de blanc sur les murs, il y aura un assez gros travail de nettoyage des tomettes mais nous avons la réserve d’acide chlorhydrique !

A la semaine prochaine : souvenez-vous, demain c’est le week-end qui démarre pour nous ! Bisous à tous.

C’est un signe !

Il est de sortie aujourd’hui. Et c’est quand même bon signe même si les meubles sont encore pour quelques semaines dans la grange.

N’est-il pas beau ?

   On a donc fait un GRAND ménage

pour continuer de bosser dans le propre et le « rangé ».

   On a aussi passé une première couche de produits « anti-bébêtes » sur les poutres. La 2ème, ce sera demain.  Nous avions déjà fait la partie qui se trouve enfermée dans l’isolation mais nous étions tombés en panne de produit.

Ne vous offusquez pas, j’ai pris ma part de boulot, et j’ai aussi colmaté une petite fuite qui me narguait depuis la pose de la fenêtre ; elle avait le don de faire appel d’air et même appel d’eau !!!!!!!!!!!! Vous pouvez ici admirer l’horizontalité du sol.

En fin de session, j’ai même fait les carreaux ! Pour vous dire qu’on a hâte de l’installer cette pièce, mais bon soyons patients ; il reste :

  •  une 2ème couche de produit et un traitement à l’huile de lin sur les poutres,
  • une (peut-être 2) couches de blanc sur tout le placo,
  • un décapage des tomettes et un même traitement à l’huile de lin,
  • et le parquet sur la partie sans tomettes !

Allez, on se souvient comment c’était au départ; vous vous en fichez peut-être mais nous, ça nous fait du bien de voir ça !

Il neige doux

La météo l’avait annoncé. Voilà bien longtemps qu’on n’en avait pas vu autant : ça doit remonter à nos jeunes années en région parisienne ou au cours de nos quelques séjours d’hiver à la montagne. Et c’est toujours aussi joli. Même le tas de gravats a disparu !

« Les poules ont un peu hésité, ce matin. »

Il a fallu déblayer un peu devant les portes et à priori, ça continue à bien tomber,

Mais les congélos sont pleins, les confitures nous attendent dans le fruitier et les poêles tournent à fond ! Donc tout va bien, on admire ! Et j’ai juste terminé à temps ma petite robe au point norvégien ; c’est pas de la synchronisation, ça ?