Couleur de saison.

Comme promis, voici un aperçu du salon. Ça y est, les 2 couches sont passées sur les murs, « gris galet n° 6 » je crois. Vous ne voyez peut-être pas la différence mais, nous, oui.

  On réfléchit encore à la couleur des battants de fenêtres : laisser blanc ou souligner en gris foncé ? On attend également d’avoir fait la colonne pour le bois (sur la droite), avant de ressortir nos cadres et tableaux.

Dans le même temps, Monsieur peaufine le sol avant la pose du parquet. Un petit bout de chape à finir pour le passage vers notre chambre :

La voyez-vous cette palette de parquet ? 50m², ça prend de la place mais c’est pour la bonne cause ! (il faut bien que ça reste au sec).

 

Petite touche déco !

Bien sûr, ces piles de tissu ne sont pas encore bien alignées, mais il faut que je fasse un peu de tri : les grands, les petits, les cotons, les velours etc…  Il fallait pourtant trouver comment dissimuler ces rangements bien pratiques.

 

Ce joli store dissuadera peut-être Châtaigne d’aller s’y réfugier. Je dis bien « peut-être », car le cordon est très tentant !

A présent, c’est WE ! Demain, c’est la fête au village avec la traditionnelle choucroute du mois de Janvier, donc on attaquera la peinture Lundi.

Gris, vert et rouge

« La peinture, ça c’est sur

La peinture, c’est pas dur !

J’en mets pas sur mes chaussures. »

(Je ne me souviens que de ça : c’est déjà loin !)

Tout ça pour vous montrer les dernières activités : monsieur se gèle dans la grange et ponce, pendant que, bien au chaud, je tricote, je couds, je peins et je repeins.

Vous vous souvenez de notre acquisition au mois de septembre dernier. Ils ont finalement trouvé leur place dans le salon et puisque le poêle est rouge, nous sommes partis de cette couleur pour harmoniser le reste.Voici le premier terminé et 2 petits coussins réalisés avec des restes de laine et de tissu : qui reconnait sa robe de chambre ?

A bientôt pour les murs.

Un peu de relooking.

Quitte à changer d’ambiance et de couleurs, autant y aller franco. Donc les meubles passent chacun leur tour dans l’atelier ponçage puis l’atelier peinture. Certains se souviennent du coin banquette :

Malgré les embuches sur le parcours (toujours la même),

on y arrive ; les peintures ont maintenant un temps de séchage très raisonnable et on se cloitre juste une petite 1/2 heure pour éviter les catastrophes.

Encore une fois, on est contents du résultat et on a hâte qu’ils soient tous terminés.

 

Un fil à la patte !

Mes 50 m de fil à scoubidous (en 4mm)  étant arrivés, je me lance dans la réfection de cette chaise récupérée à la déchetterie. Primo le jaune n’allait pas du tout avec les futures couleurs du salon, et deuzio, le fil était vraiment cracra ! Donc après moult  observations,je me lance :

Mais vous remarquerez que ça n’est pas facile de se lancer dans l’aventure avec un chaton dans la maison !

   Donc, on profite de ses heures de sieste et voici le résultat : sympa, non ?

Elle a trouvé sa place devant l’ordinateur pendant que la précédente chaise, de style plus romantique, a rejoint la coiffeuse dans la chambre.