Un p’tit coin d’paradis.

Vous vous étiez arrêtés au placo du fond. Depuis toute la pièce a été faite, et croyez-moi dans les petits espaces, ce n’est pas plus facile de travailler donc ça ne va pas tellement plus vite.

1Puis ce fut le tour des « joues » du WC suspendu avec toujours le système D pour attendre le séchage bien en place. Entre temps, bien sûr bandes de joint, enduit et… ponçage.

1bis

Aujourd’hui, premières étapes de la déco, avant la sous-couche.

2

Les soubassements tout faits étant hors de prix, voici la solution : des baguettes et cimaise en mdf. Galère, galère pour prendre les cotes (mes petites fesses ont eu du mal à se faufiler) mais le prix de revient n’est pas du tout le même! Il reste encore 4 panneaux pleins à fixer au centre, mais ça c’est pour demain!

Complètement finite !

     Ah, les finitions, c’est toujours le plus long. Mais on s’est armés de patience pour vaincre les murs pas droits, les angles qui ne connaissent pas le 90° .Monsieur a joué avec sa fausse équerre…et on a terminé la salle de bains : joues de la fenêtre en placo, puis sous-couche, puis peinture, puis baguettes.

2

Du coup, on enchaine sur les toilettes : pas facile de se faufiler, mais le fond devait être en placo isolant ; ça, c’est fait :3On fera les bandes en même temps que les murs latéraux.

Et donc voici la réponse de la devinette. Si vous aviez un peu suivi les travaux, vous auriez du deviner quelle pièce était en cours !4

Un présentoir à papier

On réfléchit encore un peu à la déco de ce petit coin avant de lui donner la couleur qui ira bien et les petits crochets pour le suspendre.

Comme de bien entendu, je vous montrerai le final. Quelques emplettes vont être nécessaires pour la peinture ou le papier peint ou une alliance des deux, le revêtement du sol etc…

De plus quelques concerts avec la chorale se profilent, ne vous attendez donc pas à avoir des photos dès demain !

Petit bricolage.

Il y a longtemps que je ne vous ai pas fait réfléchir un peu. Voici donc un petit bricolage, et qui dit « bricolage » dit « ça sert à quelque chose » ;(c’est je crois la différence avec l’art).

Et donc, à quoi cela peut-il servir?  C’est la question du jour.

1

Show must go on !

Bien fait pour moi ! Si je vous avais souhaité une bonne année dès le 1er janvier, je ne me trouverais pas toute bête aujourd’hui à ne pas savoir comment m’y prendre. On a pris un gros coup sur la casquette et il est un peu difficile de retrouver une réelle gaité. Certains ont du talent pour décrire mon état d’âme, alors je leur rends un petit hommage en publiant ces quelques extraits (Je crois qu’il s’agit d’une chanson du groupe Tryo) :

« C’est juste des enragés, Charlie
La France a pleuré, Charlie
Et ta liberté chérie
Elle est immortelle,

Le monde est cruel
Mais la vie est belle
On a tué ta vie, Charlie
Mais pas tes idées, Charlie

Il reste la culture, l’humour et la nature

Tu ne vas pas nous faire taire
T’as raté ton coup
Et la France toute entière
Restera debout

On va rire et écrire, Charlie
On saura se souvenir, Charlie

Je te le promets, mon frère
Ce sera dans la paix, mon frère
On tuera la misère, la tristesse et la guerre
Et on laissera derrière ces connards en colère »

Malgré tout, ici, la vie continue son cours. On avait ralenti un peu c’est vrai, because des problèmes de santé pour Monsieur, mais les choses avancent malgré tout.

Dans un premier temps, j’avais donné un coup de peinture sur les meubles à chaussures pour les assortir à mon petit coin « bohème ».2On a également une VMC qui fonctionne :1

Mais le clou du mois, ce sont quand même les fenêtres. Ça se passe de commentaires ;

  • de mon bureau, je vois enfin le jardin : je n’hésite plus à ouvrir les volets !
  • la fenêtre des toilettes m’est enfin accessible!
  • Et que dire de celle de la salle de bains. Souvenez-vous, elle était en vitre opaque, donc on ne voyait pas dehors !
  • a2bBien sûr, tout cela donne le feu vert pour plein de finitions. Le plus simple sera de reposer les rideaux dans mon bureau ; puis on se remettra à la pose de placo mais ça, on commence de savoir faire donc pas d’angoisse, on laisse le temps au temps.