Tout pour la musique ♪ ♫

« Si, au mois d’août, vous étiez encore à Nohant, nous pourrions réaliser notre ancien projet de festival à Châteauroux. » Franz Liszt à George Sand.

Moralité : on ne peut pas habiter l’Indre, reprendre des cours de piano, et passer à travers ce festival !

1J’en ai pris plein les oreilles et les yeux tellement le pianiste était extraordinaire : jouer Liszt, Rachmaninov ou Tchaïkovski en jazz, il faut oser et… savoir le faire ! Bravo et merci à Dimitri Naïditch pour son talent et son humour.

Afficher l'image d'origine

 

Y’a plus qu’à….

Il faut être patient maintenant. L’hiver doit venir, sévir et laisser place au printemps, pour savoir si tout a tenu le coup et part bien à l’assaut du mur.

432

Espérons également que les oiseaux se seront familiarisés avec ces nouvelles habitations et s’y installeront à l’abri de Châtaigne.

1         Quant à celui-là, c’est certainement une espèce de Pic : il s’acharne sur le cerisier !

5

Garden party

Afficher l'image d'origine

Les feuilles mortes tapissent le jardin, mais profitant d’une douceur surprenante en cette fin octobre, nous les avons ignorées pour fignoler les petites bricoles  encore en attente de notre bon vouloir.

  • Voilà plus d’un an que ces boutures de figuier nous attendaient dans leur pot : elles ont bien résisté mais il était grand temps de les mettre en pleine terre pour compléter le verger. Ne soyez pas trop impatients, il faudra sans doute 2 ou 3 ans avant de récolter les premiers fruits.

1 Au printemps, nous ne garderons que le pied le plus fort.

 

  • Le massif que nous avions fait près du portail pour y faire quelque chose d’accueillant, était vraiment minable : tout ce que nous avions planté n’a guère poussé, exceptés quelques iris et marguerites. « Faire et défaire » c’est travailler disait ma mamie. C’est chose faite. Le massif s’habillera désormais de simples décorations et potées, en attendant que l’herbe repousse.

3Nous avons donc ressorti les petits canards, fabriqués il y a quelques années et qui étaient restés dans les placards ; les petits panneaux de bois eux, avaient déjà connu le précédent jardin : un coup de pinceau et 2 vis et les voilà à nouveau à l’air libre.

  • Quant aux iris et marguerites récupérés, ils sont venus tenir compagnie à l’olivier près du nouveau composteur.

2 Ce n’est malheureusement qu’au printemps que nous verrons le résultat.

 

 

Pèlerinage.

     Hier après-midi, notre premier concert de l’année nous a conduit près d’un petit village de Touraine cher à mon cœur et gardien de quelques souvenirs .

4     Les rues me sont toujours aussi familières et je reconnais presque chaque pavé, même si les commerces se sont renouvelés. De nouvelles maisons, nombreuses, sont venues occuper le terrain, mais les anciennes trônent toujours, fières de leur histoire.

532

      Quant au Cher, imperturbable, il se joue bien de notre nostalgie ; il glisse sous ses arcades et ne s’étonne même pas que les baigneurs, à cette saison, aient déserté la base de loisirs !

Allez, on ne s’étend pas, mais c’est toujours une journée pleine d’émotions, partagée que je suis entre tristesse et tendresse.

        Attendrie également par la mise en service de la nouvelle cuisinière à bois qui a déjà fait cuire la soupe. Bravo la vente en ligne ! Il faut cependant qu’on se familiarise avec les réglages car il fait très chaud dans la cuisine!1Aujourd’hui la météo étant plus clémente, nous avons pu terminer notre bricolage du moment.

6        La semaine prochaine, je me précipite chez qui vous savez afin de noyer tout ça dans les fleurs.