Et oui, déjà !

La transition est un peu brutale mais c’est de saison. Le thermomètre a du mal à franchir les 10° le matin! On change donc nos habitudes culinaires et on passe à ça :

        6       3

Malgré tout, les odeurs sont sympathiques et annoncent les soirées au coin du feu.

Les après-midis étant encore plus qu’agréables, Monsieur en a profité pour tondre la pelouse, qui a bien souffert cet été, mais que la rosée du matin ravigote.

5     Quant à moi, j’ai préparé le printemps : le parterre devant mon bureau s’est agrandi pour faire de la place aux « alliums et tulipes » tout droit venus de Hollande !!!!!!!!!!!!!!

2

 

 

 

 

Et la pluie peut venir,

la gouttière de la pergola est installée : un vide-grenier nous dénichera bien un récupérateur sympa à mettre au bout de la chaine.

4   Après le boulot, on profite de ce bel été indien : Monsieur s’est inscrit dans un club de tir à l’arc pour la saison à venir, et essaie d’apprivoiser son nouveau matériel.

dav

Carnets de voyage.

   On a rangé les vacances…

    Au risque de me répéter pour ceux qui ont pu nous suivre au quotidien sur une célèbre plateforme de partage de photos (Monsieur s’est fait un devoir et un plaisir de surfer sur notre nouveau téléphone), je ne pouvais pas m’abstenir de laisser une trace de notre voyage sur ce blog.

      Comme je vous le disais avant de partir, c’était pour nous une nouveauté : très longtemps que nous n’avions pas pris l’avion et que nous n’avions pas mis les pieds dans un pays étranger.

                                     De l’organisation,        des applications tip-top sur le téléphone

              2        4      5

Seule, celle-ci nous a posé un problème, alors on s’est débrouillé sans…

  9        

Et dire qu’on a quitté la région parisienne entre autres pour ça, ici on a profité à fond des transports en commun :

    3   dav    dav

C’est vrai que j’avais toujours le nez sur le plan pour me repérer dans Porto ; et je pense qu’ainsi on a exploré un peu tous les quartiers :3

J’en profite pour vous montrer de près, la gare qui n’a pas son pareil : la presque totalité des murs est recouverte de ces fameux azulejos !!!!

1      Un petit aperçu également du tramway et de sa particularité : arrivés au terminus, les sièges s’inversent et on peut se rasseoir dans le sens de la circulation !!! Je ne sais pas si tous les tramways sont comme ça, mais moi, dans ma voiture c’est pas possible !!!!!

3

C’est ainsi que chaque matin, nous quittions notre chambre d’hôte, et après un petit café dans notre bistrot attitré, nous nous lancions dans une journée de vagabondage et de découvertes.

59

Cette sculpture « contemporaine » s’il en est, représente des sardines, qui à Porto est un symbole fort.

  •  la ville basse, une ballade sur le Douro (pont Eiffel) fut le cadre de notre première journée. Et il a fallu remonter !!!!

12

  •          Le lendemain, on continue le sport en grimpant quelques 200 marches pour avoir une vue sur l’ensemble de la ville

5  b

dav

  • Puis, la « casa de la musica » qui est un bijou de réussite quant aux performances acoustiques mais fut très controversée à sa construction :

4

 

d

et ça n’a rien d’étonnant si on se réfère au style plus que baroque du reste des monuments de la ville :

aet à la pauvreté des quartiers moins touristiques !!!!

3       On tombe par hasard sur une des rares boites aux lettres (le « petit futé » nous avait prévenus : pas facile de poster nos cartes !!!)

6

  • De temps en temps, nous allions retrouver un semblant de calme et de campagne en flânant dans les nombreux parcs que compte la ville où poules, paons, pigeons s’agglutinent pour ramasser les miettes.

8 74 12

A l’image des bouquinistes sur les quais de la Seine, ce parc est le domaine des éditeurs : par centaines, tous les genres mais… en portugais bien sûr. Et toutes sortes d’animations.

ddav

  • Il aurait été impensable également que nous ne passions pas par la plage même si l’eau est froide :  ça doit être à peu près la même longitude qu’en Bretagne!!!

7

  •  Porto, le dimanche est bondé : nous nous sommes donc réfugiés un peu au Nord en visitant Guimaraes, berceau historique du Portugal :c6 6b
  • La télé locale semble s’intéresser à l’avis des touristes et Monsieur se prête de bonne grâce à l’interview du jour.8
  • Bien sûr, entre toutes ces visites, il fallait bien manger. On dit qu’en France, il y  a un bistrot par habitant, à Porto, ça n’est pas mal non plus. On peut manger n’importe où, n’importe quand, pour pas cher mais il faut vraiment chercher les légumes ; on va attendre quelques jours pour monter sur la balance.  Et…il faut accepter le foot aussi : pas un resto où la télé ne tourne pas en boucle sur une chaine de sport ! Ah oui, c’est vrai ils nous ont battu à je ne sais plus quelle compétition !!!!!!!!!!!!!!!!!!

3 1

Puis il a bien fallu rentrer. Nous avons donc quitté notre chambre d’hôte à regret en nous promettant de remettre ça plus souvent.4    Comme vous avez pu le constater, le soleil nous a accompagnés pratiquement tous les jours. On ne peut pas dire que ce voyage fut reposant mais dépaysant++ à coup sûr. J’en garderai un super souvenir même si la pauvreté et la vie plus que sobre des Portugais me laissent un petit goût amer. Contents malgré tout de retrouver chien, chat, poules et notre campagne.

Adeus e até breve.

Si demain en levant un peu les yeux, vous voyez ça, faites-nous un petit coucou et on répondra :

Trainée d'un avion dans le ciel pur du Doubs. Très probablement un 747 car l'on voit bien les 4 réacteurs... http://www.visoterra.com

 On va là :

Ribeira means in Portuguese "minor river" or a river with little flow of water. It is also a word for the oldest part of Oporto, a place where the city was born and developed due to trade in the river mouth. The district was the scene of fights and sieges. When Napoleon invaded Portugal in the beginning of the XIX century, the stampede of the fleeing population over an old bridge, located where nowadays D. Luis bridge is, made it to collapse, causing many deaths by drowning. Two decades later, civil wars between absolutists and liberals caused a lot of destruction here. Oporto was defending the liberal cause, while Lisbon was absolutist. The center of Porto was under siege in 1832-1833 and many of Ribeira's sites were damaged by war. Nowadays, Ribeira is a tourist area with many bars, touristy restaurants and terraces, particularly in its main square, Praça da Ribeira (picture) It is by the river Douro, close to the lower deck of D. Luis bridge and to the center of Gaia. Thanks to Soulfisher for the text. http://members.virtualtourist.com/m/a1735/44f55/

   Bien sûr, à notre retour, vous aurez bien d’autres photos !

      Il faut avouer que pour nous c’est un peu l’aventure. Notre dernier voyage en avion remonte à plus de 30 ans ! Nous étions habitués à organiser la caravane : compléter la vaisselle, faire les pleins, brancher le frigo etc… Mais peser la valise, retirer les coupe-ongles du sac à mains et se pointer 2 heures avant le vrai départ, jamais !!!!

Worried Face Stock Illustrations - GoGraph

On est ravis bien sûr et j’espère que l’expérience se renouvellera.