La récompense

Voici quelques petits détails que je ne vous avais pas montrés :

Elles sont pas belles mes bandes !!!!!!!

Puis, on endosse la tenue de combat

Et tout retrouve sa place. Évidemment, les nappes sur les lits, c’est pas très tendance mais quand on a 3 chats à la maison, c’est plus facile à secouer ou à laver que les dessus de lit.

Il y a même les petits stores assortis faits maison pour des réveils dans la pénombre ; (il me restait un bon morceau de tissu de la précédente fenêtre)

Ici, pris avec le flash

Et la récompense, ce fut une longue promenade dans la campagne :

Les préparatifs :

         

5 ans après !

     Eh oui, si on avait su, on l’aurait fait dès le départ. Mais il y a cinq ans, on n’en n’a pas vu l’utilité puisque cet étage ne servait qu’une ou deux fois par an pour coucher tout le monde. Mais en fait, il était très difficile d’aérer. Ce sont les dernières grosses chaleurs du début d’été qui nous ont décidé, car même la nuit aucun petit courant d’air ne venait rafraichir les combles.

     Et c’est parti pour quelques jours de travaux :

Premièrement, tout rassembler dans un coin et bâcher.

                                

Et c’est par une journée à peu près fiable au niveau de la météo qu’on peut prévoir la pose par l’extérieur.C’est un professionnel qui s’en charge : ça, on ne se sentait apte à le faire.

    

Et aujourd’hui, la pluie menaçait, donc pas de chantier possible pour le couvreur; il a donc décidé de finir par l’intérieur. C’est assez marrant de voir apparaître la fenêtre de toit au fur et à mesure de la découpe !!!

     Et tout d’un coup, tout change. Mon seul regret : avoir été un peu radine et ne pas avoir choisi la taille au-dessus. Mais c’est déjà très bien.

                                                      

  Y’a plus qu’à : poncer la fine couche d’enduit à bande, un coup de peinture sur les joues et…..               MÉNAGE et REMISE EN PLACE DES MEUBLES!!!!!!

Travail à mi-temps.

Si Juillet et Août pour certains sont synonymes de farniente ou randonnées, ici ça n’est pas une période de tout repos. Le potager demande sa part d’entretien, mais c’est surtout le moment de rentrer le bois qui nous chauffera  cet hiver voire l’hiver suivant. Et pour cela, nous avons investi dans un nouveau « jouet » : ça reste du boulot mais tout de même moins physique que la tronçonneuse car, les années passant, on se rend bien compte qu’on n’a plus la même endurance !!!

      Chacun notre tour, nous apprenons à le maitriser :     

   Puisque tout visiteur met la main à la pâte, la dizaine de stères a déjà pris une claque !

 

Après l’effort, le réconfort et la détente. C’est le moment de ressortir le matériel de pêche. Visiblement, les bonnes habitudes ne se perdent pas : la pêche fut bonne mais tous ces petits poissons ont été remis à l’eau.

                                       

Tout pour la musique…

Après notre expédition culturelle de fin d’année (voir l’article précédent), nous nous sommes organisés, hier soir, une sortie plus festive. Tout commence par un apéro, déjà joyeux mais sobre :

    Et même très raffiné au regard de ces compositions

faites maison bien sûr.                         

                         

                              

     Les instruments ne sont jamais loin et on se fait toujours un plaisir de jouer ensemble devant un public stimulant et indulgent.

      La suite de la soirée s’est poursuivie au resto et, si l’installation se fait dans une modération déjà relative, l’ambiance dégénère assez vite et comme à chaque fois, les seniors s’éclatent.

Merci à notre maestro à qui on peut confier sans problème l’animation d’une soirée !

 

Un été dans l’Indre

De « la nuit des étoiles » aux « francofolies de La Rochelle », des « Vieilles charrues au « Printemps de Bourges », les spectacles en France ne manquent pas dès le retour des beaux jours.

    Le département de l’Indre ne fait pas exception et dans le Berry, chaque année, nous avons ça :

     Des spectacles en tout genre se succèdent, semaine et week-end. Si bien qu’hier, nous étions de sortie et « comme de bien entendu », nous nous sommes régalés.

     Tout d’abord, un cabaret de poche qui combine technique et humour :

    

  Puis la soirée s’est poursuivie jusqu’à la tombée de la nuit, avec un concert des « Gipsys Jukebox » sur des rythmes de jazz manouche. De vrais pros, ceux-là : vas-y que je passe du violon à la guitare, de la contrebasse au violon !!!! et avec un sourire décontracté qui en dit long sur leur maitrise.  

On adore

  

A bientôt pour d’autres spectacles peut-être.