Au jardin ce matin

Récolte du jour.

http://www.icone-gif.com/gif/legumes/jardin-legumes/divers_legumes002.gifhttp://www.icone-gif.com/gif/legumes/jardin-legumes/divers_legumes009.gifhttp://www.icone-gif.com/gif/legumes/poivrons/poivrons005.gifhttp://www.icone-gif.com/gif/legumes/tomates/tomates009.gifhttp://www.icone-gif.com/gif/legumes/carottes/carottes004.gif

   

Le dicton se vérifie d’année en année ; les fruitiers « donnent » une année sur deux. Les carottes ne sont pas encore bien grosses mais rappelez-vous,  il a fallu que je m’y reprenne à 3 fois pour le semis. Elles vont poursuivre leur croissance tout l’hiver car nous les protègerons également du froid.

Poireaux et pommes de terre sont déjà épluché(e)s pour la soupe.

Nos poires sont petites mais comme c’est la première année qu’il produit, ça devrait s’arranger dans les années à venir si on apprend à bien le tailler.

Quant aux noix, on croule ; et pourtant on en laisse autant aux écureuils !!!

  http://www.icone-gif.com/gif/animaux/ecureuils/ecureuil005.gif

Les trois coups.

C’est décidé, cette année, je me lance. J’en avais envie depuis longtemps mais dans nos contrées éloignées de tout, pas facile de trouver quelque chose d’accessible en terme de kilomètres. Mais c’est fait.

Une activité théâtre à un quart d’heure de la maison.

En espérant que l’effectif grossisse en cours d’année.

Ma dernière expérience remonte à plus de quarante ans, puisque j’étais je crois au collège.

     Pas facile de laisser aller son imagination !!!! Voici quelques exemples d’exercices :

  • se dire des mots doux sur le ton de la colère
  • s’insulter en murmurant
  • etc…

Pour toi, Anne, ça doit être de la rigolade !!!!!!!!!!!!!!!!

Déjà de retour !!!!

  Ben oui, cette année, notre voyage découverte a été raccourci. C’est de sa faute à lui !         Nous avons fait partie des milliers de touristes pris dans la tourmente des vols annulés de cette fameuse compagnie aérienne. Et même si nous sommes retraités, d’autres rendez-vous ne nous permettaient pas de prolonger le séjour. Mais ne nous plaignons pas, il y a quand même pire comme situation !

Nous avons donc eu 3 journées complètes pour visiter Dublin. Rejoindre notre hébergement, fut, comme l’an passé, un peu long, le temps de prendre des repères, de se « re-familiariser » avec la langue anglaise avec un accent « gaélique? peut-être » très prononcé. 

Chambres d'hôtes Pia House - Chambres d'hôtes à Dublin ...

Le petit-déj.

      Détail que ni le « petit futé » ni le « routard » ne nous avait signalé et pourtant à prévoir impérativement si vous voulez pouvoir recharger de l’Ipad à la brosse à dents : l’adaptateur, car les normes électriques ne sont pas du tout les mêmes !!

On retrouve très vite les maisons aux façades en brique rouge, les fenêtres à guillotine bien typiques.        

  Puis en route pour le marathon des visites

On déambule dans la ville après avoir cherché un plan digne de ce nom.

             

                                    

 

    

 

 

 

 

 

Ici un monument pour la réconciliation,

thème récurrent à Dublin                                     Là, nous visitons le musée des écrivains où nous retrouvons James Joyce bien sûr, mais pas que… J’en apprends de belles !!!! Il y a aussi Bernard Shaw, Beckett, Stoker (Dracula) etc… qui sont tous d’origine irlandaise même s’ils ont pris une autre nationalité au cours de leur vie

Sur nos routes françaises, on croise ça!

 

 

 

 

Dans les rues de Dublin, on voit ça.  Ça ressemble, non ?

Gifs Mort de rire... - Le blog de choisirsongif.over-blog.com     Il faut vous dire qu’on ne fait pas 50 mètres sans passer devant un bar,  

Mon seul regret est d’avoir été un peu paresseuse le soir pour retourner en centre ville et profiter des animations, musicales principalement. Mais les 15 km/jour à arpenter les trottoirs ont eu raison de nos guibolles!!!

Énormément de Street Art  directement sur les murs et souvent sur les transformateurs électriques.

               

Pour se restaurer, pas de problèmes. Les fréquentes épiceries proposent un assortiment de salades variées et/ou sandwiches à composer, et offrent souvent des places assises. J’en profite pour vous montrer des petits donuts sur lesquels j’ai un peu craqué!!!!

   

   Un château par-ci, une tour par là…

Une petite précision à propos de ce paravent brodé : il se place entre vous et la cheminée pour vous protéger des grandes chaleurs : à priori à l’origine de l’expression « sauver la face ou perdre la face' » ! A vérifier.

Nous avons également visiter le « Trinity collège », l’université de Dublin ; ce jour-là ,oh surprise, se déroulait la journée d’accueil des étudiants de1ère année par les anciens, d’où les nombreux stands consacrés à chaque discipline.

Un petit tour au musée des Vikings : ça rigolait pas !!!! Pour moi, ce fut une activité plus cool et « pédago « encore et toujours : écrire en lettres vikings (prénoms des petits enfants)

Nous avons aussi quitté le centre ville pour nous rendre en train dans la banlieue : Malahide plus exactement. Quelques gouttes ce jour-là mais vite remplacées par un rayon de soleil :

  

Un petit train, touristique cette fois, nous a même conduit en bord de mer :

                       

              

Promis, je vous raconterai notre prochain voyage. Bisous à tous

C’est en Septembre…

En Septembre,

ressors ta robe de chambre !!!

http://listas.enplenitud.com/lista/clubvenezuela/archivo/indice/4421/msg/5318/cid/51F175A9-8F40-4EF8-964F-2CB4FAB59D9A

C’est pas très glamour tout ça, mais les soirées se rafraichissent sérieusement.

Terminées, les nuits fenêtres ouvertes sur le chant des crapauds et autres grillons. On va ranger les petites robes à bretelles, les sandalettes pieds à l’air… C’est la rentrée et je pense très fort à toutes celles et ceux que je connais bien et qui vont reprendre le chemin du collège ou de l’école, et même à ceux que je ne connais pas d’ailleurs !

  • les anxieux de la nouveauté
  • les contents de revoir les copains
  • les « ça va bien se passer », je connais déjà
  • les indifférents
  • les « amoureux » des maitresses
  • etc…

Et bien sûr j’ai une pensée particulière pour mes ex-collègues à qui je fais de GROS GROS BISOUS.

Quant à nous, on profite malgré tout de la douceur relative des journées pour se faire un dernier barbecue chez l’ami Eric.