Revenez en 2ème semaine.

  Pour notre deuxième semaine de vacances, (et oui, y’en a qu’on d’la chance), je vous emmène dans le parc régional du Morvan, et plus précisément au bord du lac des Settons. Pas besoin de vous préciser qu’à cette période de l’année, on est plus que tranquilles dans les campings.

                                                Vous pouvez remarquer que même la présence du lac n’apporte pas beaucoup d’humidité et que là-bas aussi, tout est bien sec.

« En attendant le petit-déj »

    Nos randonnées quotidiennes nous conduisaient dans des lieux ombragés

Là, j’y suis déjà venue ! Dans mon enfance ? Quand les enfants étaient petits ? Ma mémoire me fait défaut mais je n’étais pas en paysage inconnu.

« Le saut de Gouloux »

Quelques variantes pour changer des chaussures de marche ! Pédalo ou barque : Nouba a beaucoup apprécié.

  Eh!!! J’ai ramé aussi !!!

Et au bout, la baignade.A bientôt tout l’monde !

Depuis le temps…

      C’est pas parce qu’il existe d’autres réseaux de communication  que je ne dois pas raconter ma vie ici ! Il s’est tout de même passé pas mal de choses depuis le dernier article.

           Il y eut tout d’abord l’audition, notre petit concert annuel. Les répétions sont décontractées mais le concert en lui-même, beaucoup moins. On stresse toujours un peu.

 Cette année, un de mes morceaux préférés : un 4 mains de jazz, joué avec mon prof. L’avantage si je me trompe dans le rythme, Jean-Louis compense !!!!!

Ah, oui, ça aussi !!

      Tout au long de l’été, des enfants, des petits-enfants, des pique-nique, des visites, des jeux, des anniversaires…

          

    

Des animaux qui vaquent à leurs occupations :

Nouba a beaucoup de mal à comprendre où est son tapis : elle fait des tentatives !!!!!

Plus sérieusement, après la réfection du mur, il fallait bien le repeindre. Donc j’attaque et c’est pas toujours facile d’aller dans les coins ! Au préalable une sous-couche, puis 2 couches de peinture. A ce jour, je n’ai pas encore eu le temps de finir : la météo n’est pas avec moi car il a fait vraiment trop chaud.

Sur l’autre partie du mur, nous en avons profité pour créer un nouveau parterre, il faut donc s’y coller et planter        

De temps en temps on profite tout de même du jardin et des transats !!!

Et puis aussi, il y eut LES VACANCES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!    C’est dans le massif du Sancy que nous avons posé nos valises.

Des randonnées quotidiennes, quelle que soit la météo !

   

      

Celui-là nous aurait bien bouffé s’il n’y avait eu la clôture.

De l’art en tous genres !  

                   

Et un petit moment de nostalgie, un peu par hasard : retrouvailles avec un petit coin d’Auvergne où j’étais venue en vacances il y a environ 50 ans, je ne sais plus trop dire.

    La façade est telle que je l’avais mémorisée,sauf que c’était l’hiver et donc enveloppée de neige.

Et comme la vie n’est pas un long fleuve tranquille, il a bien fallu une tuile ! C’est un violent orage pendant que nous étions en rando, qui nous a fait ce cadeau. La vitre complètement explosée : vite, trouver de la bonne bâche, du bon scotch….

       

J’ai un peu stressé pour la route du retour, mais tout est bien qui finit bien et petite Adria sera comme neuve dans quelques jours (ou semaines !!!!)

 Et n’oubliez pas, depuis le 1er juillet

Je garde mes petits autocollants quelques semaines pour avoir le réflexe (pas évident sur nos routes de campagne !

 

A très bientôt.  Promis, je ne reste pas aussi longtemps sans donner de nouvelles

 

De l’art, j’adore !

  Hier, se tenait non loin de Géhée, un salon de la broderie. Mon agenda l’avait bien sûr enregistré depuis quelques semaines.

       On y trouve évidemment des réalisations assez « rococo » à mon goût mais aussi de vrais travaux d’artistes avec de nouveaux matériaux et matériel ; ce fut un régal pour les yeux.

   J’y ai trouvé donc une petite nouveauté, du moins pour moi. Je ne connaissais pas la broderie suisse  qui se fait à partir de tissu de type « vichy ».  J’ai investi dans un livre de modèles et d’explications….             

                  

Et moi, je me lance dans celui-là :

     

Je trouverais bien dans mes stocks le bouton ou la fermeture qui va bien !

Et pendant que je flânais, Monsieur a bien travaillé puisqu’il a profité du super soleil de l’après-midi pour retourner 3 parcelles du potager. Tout (ou presque) est prêt pour les premières plantations.

Vous constaterez que les artichauts ont bien résisté à l’hiver !!!

Déjà de retour !!!!

  Ben oui, cette année, notre voyage découverte a été raccourci. C’est de sa faute à lui !         Nous avons fait partie des milliers de touristes pris dans la tourmente des vols annulés de cette fameuse compagnie aérienne. Et même si nous sommes retraités, d’autres rendez-vous ne nous permettaient pas de prolonger le séjour. Mais ne nous plaignons pas, il y a quand même pire comme situation !

Nous avons donc eu 3 journées complètes pour visiter Dublin. Rejoindre notre hébergement, fut, comme l’an passé, un peu long, le temps de prendre des repères, de se « re-familiariser » avec la langue anglaise avec un accent « gaélique? peut-être » très prononcé. 

Chambres d'hôtes Pia House - Chambres d'hôtes à Dublin ...

Le petit-déj.

      Détail que ni le « petit futé » ni le « routard » ne nous avait signalé et pourtant à prévoir impérativement si vous voulez pouvoir recharger de l’Ipad à la brosse à dents : l’adaptateur, car les normes électriques ne sont pas du tout les mêmes !!

On retrouve très vite les maisons aux façades en brique rouge, les fenêtres à guillotine bien typiques.        

  Puis en route pour le marathon des visites

On déambule dans la ville après avoir cherché un plan digne de ce nom.

             

                                    

 

    

 

 

 

 

 

Ici un monument pour la réconciliation,

thème récurrent à Dublin                                     Là, nous visitons le musée des écrivains où nous retrouvons James Joyce bien sûr, mais pas que… J’en apprends de belles !!!! Il y a aussi Bernard Shaw, Beckett, Stoker (Dracula) etc… qui sont tous d’origine irlandaise même s’ils ont pris une autre nationalité au cours de leur vie

Sur nos routes françaises, on croise ça!

 

 

 

 

Dans les rues de Dublin, on voit ça.  Ça ressemble, non ?

Gifs Mort de rire... - Le blog de choisirsongif.over-blog.com     Il faut vous dire qu’on ne fait pas 50 mètres sans passer devant un bar,  

Mon seul regret est d’avoir été un peu paresseuse le soir pour retourner en centre ville et profiter des animations, musicales principalement. Mais les 15 km/jour à arpenter les trottoirs ont eu raison de nos guibolles!!!

Énormément de Street Art  directement sur les murs et souvent sur les transformateurs électriques.

               

Pour se restaurer, pas de problèmes. Les fréquentes épiceries proposent un assortiment de salades variées et/ou sandwiches à composer, et offrent souvent des places assises. J’en profite pour vous montrer des petits donuts sur lesquels j’ai un peu craqué!!!!

   

   Un château par-ci, une tour par là…

Une petite précision à propos de ce paravent brodé : il se place entre vous et la cheminée pour vous protéger des grandes chaleurs : à priori à l’origine de l’expression « sauver la face ou perdre la face' » ! A vérifier.

Nous avons également visiter le « Trinity collège », l’université de Dublin ; ce jour-là ,oh surprise, se déroulait la journée d’accueil des étudiants de1ère année par les anciens, d’où les nombreux stands consacrés à chaque discipline.

Un petit tour au musée des Vikings : ça rigolait pas !!!! Pour moi, ce fut une activité plus cool et « pédago « encore et toujours : écrire en lettres vikings (prénoms des petits enfants)

Nous avons aussi quitté le centre ville pour nous rendre en train dans la banlieue : Malahide plus exactement. Quelques gouttes ce jour-là mais vite remplacées par un rayon de soleil :

  

Un petit train, touristique cette fois, nous a même conduit en bord de mer :

                       

              

Promis, je vous raconterai notre prochain voyage. Bisous à tous

Un été dans l’Indre

De « la nuit des étoiles » aux « francofolies de La Rochelle », des « Vieilles charrues au « Printemps de Bourges », les spectacles en France ne manquent pas dès le retour des beaux jours.

    Le département de l’Indre ne fait pas exception et dans le Berry, chaque année, nous avons ça :

     Des spectacles en tout genre se succèdent, semaine et week-end. Si bien qu’hier, nous étions de sortie et « comme de bien entendu », nous nous sommes régalés.

     Tout d’abord, un cabaret de poche qui combine technique et humour :

    

  Puis la soirée s’est poursuivie jusqu’à la tombée de la nuit, avec un concert des « Gipsys Jukebox » sur des rythmes de jazz manouche. De vrais pros, ceux-là : vas-y que je passe du violon à la guitare, de la contrebasse au violon !!!! et avec un sourire décontracté qui en dit long sur leur maitrise.  

On adore

  

A bientôt pour d’autres spectacles peut-être.